25 octobre 2006

30 ans : apéritif

En apéritif, j'avais prévu un excellent champagne servi frais pour ouvrir l'appétit, pas trop sec pour ne pas écorcher l'estomac. Un champagne souple, frivole. Pour l'accompagner, j'ai préparé deux amuse-bouches ludiques : des mini-gougères à l'époisse et des croquettes de foie gras. Mini-gougères à l'époisse Pour une trentaine de gougères ¼ l d'eau 1 cl café de sel, du poivre 80 g de beurre 125 g de farine 4 oeufs 80 g de gruyère rapé 80 g de gruyère ou comté en lamelles Mettre dans une casserolle l'eau, le... [Lire la suite]
Posté par Antoine_F à 17:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

25 octobre 2006

30 ans : entrée

Passons à table. Je voulais un dîner représentatif de mes régions d'adoption et de mon caractère. J'ai donc choisi des œufs en meurette, recette bourguignonne s'il en est. Il existe autant de recettes d'œuf en meurette qu'il y a de grand-mère bourguignonne. Cependant elles ont toutes en commun un petit goût aigrelet. Voici comment je procède :  Œufs en meurette Pour 4 personnes en tant qu'entrée (pour un plat unique, rajouter un œuf par personne)  4 œufs frais 1 verre de vinaigre de vin 1... [Lire la suite]
Posté par Antoine_F à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2006

30 ans : plat

Tout mon repas devant être un crescendo, l'apéritif et l'entrée sont les préludes à mon plat principal : le canard à l'orange. Il s'agit là de la pièce maîtresse de mon répertoire. Ce plat est inratable, mais franchement exténuant. Je pense que vous ne pourrez jamais rater une déclaration d'amour si celle-ci est prononcée devant ce plat, c'est dire la puissance de la préparation, mais jugez plutôt : Le canard à l'orangePour 4 personnesLa veille, préparez une sauce espagnole. Il s'agit là d'une sauce qui ne... [Lire la suite]
Posté par Antoine_F à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 octobre 2006

30 ans : dessert

Après une salade et un plateau de fromages jolis et distrayants, je pus servir le dessert, auquel j'avais consacré beaucoup d'attention, car on se souvient d'un événement par sa fin surtout. Elle conditionne le souvenir que l'on a de toute la soirée. Il me fallait donc réussir cette dernière étape gourmande. Nous étions encore dans le fruit liquoreux, aigre-doux, charnel, puissant, pénétrant. Je voulais garder une cohérence et par ailleurs emmener mes invités vers d'autres découvertes. Jouant à fond la carte de l'automne,... [Lire la suite]
Posté par Antoine_F à 17:08 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 octobre 2006

Pieds de mouton à l'œuf cassé

Dans moins d'une semaine, j'aurai trente ans. Ma famille, mes proches, m'ont demandé ce qui me ferait plaisir, ce qu'ils pourraient m'offrir. Je me suis creusé la tête. Ce qui me ferait le plus plaisir, c'est de leur offrir un moment de partage : partager avec eux la sensation de plénitude que la création m'offre. A l'occasion d'un repas que je souhaiterais inoubliable, j'aimerais qu'ils ressentent en toute simplicité ce que je ressens quand je cuisine, quand je compose ou quand je peins ; qu'ils éprouvent les mêmes... [Lire la suite]
Posté par Antoine_F à 21:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 octobre 2006

La crème anglaise

Un peu partout en France, les pouvoirs publics ont décidé d'autoriser tout le monde à venir se servir dans de vastes carrés de semis de zinias. Voilà ce que cela donne par chez moi. C'est une excellente idée. J'aime tellement ces champs de fleurs que j'en fais peu de bouquets, préférant les voir à l'état "sauvage". Ce spectacle buccolique (et pas néphrétique) ouvre l'appétit et appelle de ses grands cris une cuillère de crème anglaise sur un gateau au chocolat ou un crumble aux pommes. ... [Lire la suite]
Posté par Antoine_F à 13:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 octobre 2006

Confiture de tomates plus ou moins vertes

J'ai plusieurs fois goûté de la confiture de tomates vertes :des pots achetés dans des épiceries fines, des pots maison offerts par des amis. J'ai toujours trouvé ça insipide, presque aussi fade que du tofu cru, mais en sucré. Très sucré d'ailleurs. Au mieux, parfois, un peu d'acide. Même la vanille rajoutée en haute dose dans les pots vendus dans le commerce a comme un goût de… rien. La fadeur faite confiture. Aucun arôme, aucune saveur, rien. Pourtant, la confiture de tomates vertes, c'est magnifique. Une couleur vive,... [Lire la suite]
Posté par Antoine_F à 19:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 septembre 2006

Ma confiture de poires

L'automne est ma saison préférée. Ses couleurs mordorées, ses tons de fauve et de bleu, l'ombre longue de l'herbe couchée sous le soleil de six heures… l'odeur des cheminées que l'on réactive et ce côté piquant dans la lumière, l'air scintillant de pureté, les marrons aux pieds de leur arbre roux… Et les confitures.   La confiture de poires est difficile à préparer avec des recettes classiques car le fruit est des plus délicats. A force d'essais trop sucrés ou trop fades, je suis arrivé à un... [Lire la suite]
Posté par Antoine_F à 18:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
21 septembre 2006

Vue de ma fenêtre et vue de ma fenêtre par la vue de ma fenêtre

Sur Papilles et pupilles, Anne nous propose une vue de nos fenêtres. Le sujet est vague. Doit-on montrer sa fenêtre ? doit-on montrer une vue de sa fenêtre ? la différence semble d'importance. Dans le doute voici deux vues de ma fenêtre. On n'est jamais trop prudent. Vue de ma fenêtre : Vue de ma fenêtre (mais ce n'est pas pareil) : La lumière est naturelle, j'habite dans un endroit où celle-ci est naturellement soyeuse et satinée. Renoir y a peint ses plus belles toiles. Ces photos ont été... [Lire la suite]
Posté par Antoine_F à 13:29 - Commentaires [7] - Permalien [#]
19 septembre 2006

La sauce bolognaise qui rend heureux

Certains plats ont un pouvoir euphorisant. Prenez par exemple une journée pourrie comme un début de janvier : toutes les décorations ont été retirées, on n'a plus un centime qui n'ait été dépensé en cadeau, la grippe bat à nouveau des records, la neige fondue noircit sous les gaz d'échappement… bref, on est morose. Avec l'espoir de combattre cette déprime passagère on va se cogner le marché pluvieux pour ramener quelques beaux produits. Puis, en cuisine, au chaud, au sec et dans une lumière douce, on prépare la sauce... [Lire la suite]
Posté par Antoine_F à 12:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]